Je me chamaille souvent avec mes collègues. Parce qu'ils ne comprennent pas ma façon de vivre. Ils ne comprennent absolument pas mon besoin de pratiquer à intervalles réguliers des activités riches en adrénaline. Je comprends leur point de vue, cela dit, mais je n'y peux rien : je suis incapable de résister à l'appel de l'aventure. Il est vrai que cette passion a un coût. Il y a peu, par exemple, j'ai réalisé un vol en avion de chasse à Pontoise : une expérience inoubliable mais qui, niveau budget, n'était pas donnée. Mais vous savez quoi ? Je ne regrette rien ; les sensations que j'ai ressenties là-haut valaient à mon sens chaque centime déboursé. En fait, il s'agit d'un simple choix de vie, et mes collègues et moi ne sommes pas faits pour nous comprendre là-dessus : la distance qui nous sépare est tout simplement trop grande. Mes collègues préfèrent en effet investir dans le dernier écran HD 4K ; moi, c'est quelque chose de moins tangible que je recherche : des sensations nouvelles. Dans un monde aussi matérialiste que le nôtre, cette quête peut a priori sembler vaine, voire ridicule. Mais si l'on prend la peine d'y réfléchir deux minutes, on se rend compte qu'il n'y a rien de plus essentiel, dans le fond. Quelle valeur ont les objets qui vous entourent ? Notre smartphone, notre télé ? Est-ce cela qui définit la qualité d'une vie ? Ce ne sont que ça, après tout : des objets. Ce qui compte le plus, c'est tout de même ce que l'on a en soi : il est plus important d'être que d'avoir.  Alors oui, je préfère investir dans une activité ridiculement courte mais intense à vivre, plutôt que dans un objet certes utile, mais qui ne m'apporte aucun souvenir. Comme je le disais : c'est un choix de vie. Tout simplement. En tout cas, si vous aimez comme moi les sensations fortes, je vous invite à tester le vol en avion de chasse : on en ressort avec des étoiles plein les yeux ! Je vous mets en lien le site par lequel je suis passé, si vous habitez à Pontoise.